Communauté | Le Borofest Glass Love event UK 2017

C’était il y a deux semaines, Guillaume et moi, nous avons été invités à participer au Borofest  en Angleterre dans la ville de Northampton, à moins d’une heure de Londres.

Qui dit Borofest ne dit pas Sodofest* ! Je me sentais un peu intimidé à l’idée d’aller travailler du boro là bas, alors que je ne le manipule que si peu ! J’utilise le borosilicate pour réaliser mes implosions ou certains pendentifs mais le plus gros de mon travail est focalisé sur le verre sodocalcique, donc les repères ne sont plus les mêmes et les sensations non plus !

Nous avons fais le voyage avec un sac à dos et une grosse valise de Viry-Chatillon à Northampton, qui comprend un départ à 5h50 de la gare de Savigny sur Orge jusqu’à la station St michel à Paris, puis un autre métro vers Gare du nord et enfin un siège dans l’Eurostar à destination de London St pancras. Nous nous sommes un peu perdu dans le métro londonien, en quête de notre correspondance pour Northampton mais finalement nous sommes arrivés à destination et à l’heure. Kieran  qui organisait l’événement en grande partie et sa compagne Eve, nous ont accueilli à la gare et n’avions plus qu’à suivre le courant.

Nous sommes arrivée sur place la veille de l’événement et nous avons pu découvrir l’emplacement, l’organisation et le staff ! Petit coin de campagne, avec petit étang et gros poissons, canards et soleil. Un espace camping, un espace concert sous chapiteau, un espace Chalumeau avec un petit coin expo/vente collectif gérer par deux personnes, un espace pour le cannabis crew, la restauration, les toilettes chimiques et tout ça en pleine nature.

J’aurai du mal à dire qui j’ai rencontré et quand, mais c’était super de faire la rencontre de kieran Rowan connu pour ses fameux masques anonymous et de voir l’atelier qu’il a monté dans le salon de sa maison. En fait c’était super de faire la rencontre des amis de Guillaume dont il me parle souvent comme Mark Horner, reconnu pour ses fumage à l’or et à l’argent et sa compagne Tracey ou encore Joe Samuelson et son talent pour associer les couleurs et le façonnage de pipes en verre. Mais sincèrement il y aurait beaucoup d’autres personnes à citer car j’ai découvert beaucoup de pipemakers* là bas, doués et très amicaux.

Nous avons passé la première nuit à l’hôtel Sedgebrook et c’était appréciable après ce voyage, mais ensuite nous avons campé sur place, afin de limité les frais et les allées retour pour Eve qui était officiellement la conductrice des invités, mais aussi pour profiter au maximum.

Durant l’événement, il n’y avait pas forcément accès au chalumeaux avec lesquels j’ai l’habitude de travailler car ils étaient réservés pour les initiations que donnaient Kieran. Soit dit en passant, sacrée mission que Kieran ç du relancer, entre l’organisation et la gestion de l’événement et la transmission de son savoir ! Guillaume et moi sommes bien placés pour comprendre le stress, le plaisir, la fatigue physique et mental que cela implique, compte tenu des sollicitations nombreuses tout au longs de ces journées, la quantité d’informations à recevoir et à donner en permanence… Du coup, j’ai tenté de réaliser des perles en boro avec un chalumeau Arnold, heureusement que certains était là pour guider mes pas, car ce chalumeau est semble t-il très efficace, avec différents types de flammes, mais quand même un peu difficile à maîtriser  et à comprendre tout ç fait au départ ! Je ne dirais pas que la perle fut une réussite , malgré sa simplicité, c’était vraiment peu agréable de filer une perle en boro et stressant de travailler sur ce monstre de chalumeau, bien que maintenant je suis contente de l’avoir tester, je regrette souvent que sur mon midrange il n’y ai pas de très petit flamme, fine et directe.
Petite difficulté supplémentaire, là bas ils travaillent tous debout, ce qui se révèle être un atout dans certaines techniques, mais pour ce qui est de la décoration de surface ou les finitions, c’est un vrai inconvénients, car il manque une certaine stabilité au niveau des avant bras.

 

J’ai consacré le reste de ma journée après cela à filmer et à regarder les démonstrations, faire de nouvelles rencontres… Mark m’a montré et expliquer comment il réalisait ses implosions à multiples vaporisations d’oxydes métalliques, c’était super et je me suis régaler à découvrir le façonnage et le soufflage des pipes à eau ou encore les multiples techniques décoratives que l’on retrouve souvent dans cette communauté, le wig wag par exemple.

Il y a avait plusieurs animations, des jongleuses et danseuses de feu, un fauconnier, des petits concerts, du thai chi, une restauration vegan avec des HempBurgers*, j’ai beaucoup apprécié cette option, nous avions proposé une option végétarienne lors du symposium également. C’est une chose que j’apprécie beaucoup en Angleterre, il y a de nombreuses de solutions végé pour se restaurer et même dans les sandwichs.
Le lendemain, j’ai eu accès au nortel Redmax, je me suis amusée à faire une spirale hypnotique et un vortex, deux techniques que Guillaume m’avait enseigné il y a 3 ans et ensuite j’ai façonné trois petites perles car un de mes rêves en boro est d’enchâsser une perle dans un marble, car c’est de la que je viens. Un premier test chez moi avait échoué, je n’ai pas assé de puissance, c’est long et fastidieux, mais ici j’ai un nouvel essai qui à bien tenu, mais il reste encore plusieurs points à peaufiner.
Mon prochain but dans ce type d’événement, sera d’être capable de réaliser ce projet impeccablement et de faire des collaborations en fixant un marble ou un cabochon sur la pièce d’un verrier intéressé par mon travail.

 

Le week-end s’est terminé paisiblement, nous avons passé beaucoup de temps avec Lee et Shamack, nos invités du premier et du deuxième symposium, c’est très agréable de garder le contact et encore plus d’approfondir nos liens en partageant des moments comme celui ci.  Grâce à eux, on a découvert ce qu’était le traditionnel petit déjeuner britannique, j’ai beaucoup apprécié les haricots blancs et les champignons sur les toasts !
Je vous laisse découvrir la vidéo et si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaires afin de permettre à chacun d’en profiter !

La semaine prochaine je partagerais avec vous le contenu de ma boite à outil de nomade et ensuite 5 choses qu’il ne faut jamais oublier en voyage verrier et ce que j’ai rapporté avec moi !
Alors à la semaine prochaine, bonne flamme !
.Nathalie.


*Sodofest : Pas de mauvais jeu de mots, il s’agirait plutôt d’un festival consacré au verre sodocalcique
*Pipemakers : Les verriers qui fabriquent des pipes en verre simples ou complexes.
*HempBurgers : Burgers avec un steak végétal à base de graines de chanvre. Très bon.
*Cannabis Crew : Certains passionnés d’horticulture et d’autres revendeurs de verrerie utilitaires ( functional glass art ) spécialisés dans ce domaine sont venus soutenir l’événement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s