Brocante |Le Thermomètre de Galilée

En découvrant la perle de verre au chalumeau, j’ai fini par découvrir l’univers du Verre au chalumeau comme vous le savez. Ce qui explique mon intérêt aujourd’hui, à découvrir d’anciennes réalisations de la verrerie artistique notamment autour de la perle, de la sculpture mais aussi de la verrerie scientifique. Cette dernière est composée de nombreux objets de curiosité en tous genres, tous plus intrigants les uns que les autres et qui nous mènent directement dans les profondeurs de l’histoire, du savoir et de la science. Ce qui tout d’un coup nous offre un champ de recherche vraiment très large autour du verre et qui n’en finira pas de nous surprendre.

Au détour d’une brocante à Nogent-le-Rotrou il y a deux ans, j’ai trouvé dans une des allées parmi les choses éparses, cet objet plutôt fascinant, un Thermomètre de Galilée. Il doit vous sembler familier, car je me souviens que dans les années 90 tout les manteaux de cheminées en étaient décorées. Si cet objet est désormais relégué au rayon décoration d’intérieur, il faut savoir que sa conception remonte à plus de 350 ans ! Galilée, ce savant Italien avait imaginé au XVI siècle un objet approchant : le thermoscope, mais c’est finalement l’Academia Del Cimento dont ses deux disciples favoris Torricelli et Viviani, qui ont inventés le thermomètre  comme on le connaît et l’on nommé ainsi en son honneur.

Donc clairement ici, le thermomètre de Galilée est un tube de verre, dans lequel se trouve plusieurs capsules de verre scellées et de même taille, auxquelles sont accrochées des pastilles métalliques correspondant à une température comprise entre 18°C et 26°C. Le tube est rempli d’un liquide incolore comme de l’alcool éthylique ou un distillat de pétrole et de l’air ou du gaz, tandis que les capsules sont remplies d’un liquide colorés,de plusieurs couleurs.

Thermomètre de galilé galiléo galilei thermometer

Le principe est très simple,  Galilée a imaginé un outil qui utilise la variation de densité d’un liquide lorsque la température varie. La masse volumique du liquide des capsules ne change pas contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est en effet le fluide incolore qui modifie sa densité en comprimant le gaz restant dans le tube au fur et à mesure qu’il chauffe et qu’il se dilate. Quand la température monte, ce fluide se détend et sa densité diminue : quand cette densité atteint celle d’une ampoule et passe en dessous, l’ampoule, baignant alors dans un liquide devenu moins dense qu’elle, se met à couler. Pour connaître alors la température il suffit de lire la pastille en métal de la capsule la plus basse qui flotte encore en hauteur.

instrument phycisien galilée galileo galilei XVI siecle

Objets de décoration en verre sciences physique ampoules de verre scellées principe de flotabilité

Pointe de verre tube travail du tube au chalumeau thermometre de galilée

Le thermomètre à capsule est aussi connu sous le nom de « the cluster thermometer »  ou « thermomètre groupé ». Celui de Ferdinand II de Medicis , est une pure merveille de la verrerie ancienne. J’espère que mes collègues de la verrerie au chalumeau scientifique pourront confirmer ce que je vais dire, mais je pense qu’il s’agit vraisemblablement d’une verrerie soufflée à la lampe. Il est composé de six fioles de verre selon le principe de Galilée et comporte six petites sphères de densité différente. C’est vraiment un objet que je rêve de voir de mes propres yeux au Musée Galilée de Florence en Italie ! Mais il y en a beaucoup d’autres, notamment les thermomètres en spirale ou les thermomètres hauts, ornés de points émaillés pour représenter les degrés. Réalisés par pur plaisir  de voir l’eau grimper en fonction de la température de l’air soufflé dessus ou de la chaleur des mains nous les appelons également des « Bouillants »ici en France.

Outre le fait que le thermomètre soit un objet de curiosité indéniable, c’est aussi un bel élément décoratif, utile et instructif que j’aurai très envie de re-visiter un de ces jours ! Sincèrement, je suis très contente de l’avoir trouvé,  je pense que les amateurs de Feng Shui sauront apprécier cet objet du fait qu’il est à la fois Yin, grâce à l’élément eau qui le compose mais aussi Yang par le verre. Bien que l’objet reste inanimé durant de très longs moments, il est apaisant de voir parfois les capsules colorées se déplacer lentement. Le thermomètre de Galilée forme un tout vraiment relaxant, avec une très bonne capacité vibratoire. Du coup, j’aimerais beaucoup en avoir deux autres dans des tailles et des couleurs différentes pour organiser une sorte de trio décoratif, mais il est connu  que dans le Feng Shui,   » trop de verre peut mener à une nervosité et à une incertitude supplémentaire qui entraînera des décisions qui prennent l’eau  » !  Mais bon … restons léger, comme dirait Galilée (1564 -1642), « le doute est le père de la création ».

Le thermomètre que j’ai ici n’est  pas réalisé à la main et au chalumeau à mon avis, mais plutôt industriellement … Ou alors au tour, car je ne vois aucune trace de soudure. Qu’en pensez vous ?  Où sont-ils donc fabriqués ? Je suis curieuse de le savoir… En tout cas, je pense que le concept est facilement adaptable à la table pour peu que l’on sache souffler du verre creux ! Alors, vos tables !

 


 

Autres sources : couleur-science.eu par Timo van Neerden, www2.cegep-ste-foy.qc.ca par  Jérôme Giasson

 

2 réflexions sur “Brocante |Le Thermomètre de Galilée

  1. Alain dit :

    Chere Nathalie,

    Ton article est tres interessant ! Tiens nous au courant si tu fais des essais dans ce sens. Je voudrais comprendre comment on scelle le bout de la bouteille de Galilee. Je te signale, sur le meme principe les « bouteille de la passion ». Certaines etaient faites a Sars-Poteries par un vieux verrier qui allait au pelerinage de Liesse (pres de Laon) les vendre. Il y en a quelques unes au musee de Sars-Poteries. J essaie de te trouver une photo. Je n en possede pas dans ma collection de bousillés mais je crois qu Adrian Colin en a une. Bien a vous deux, bises. Alain

    Alain Delos +32 2 852 41 72 +32 474 34 88 21

    >

    Aimé par 1 personne

    • Nathalie Crottaz dit :

      Bonsoir Alain, merci bien pour votre commentaire, j’ai pris plaisir a comprendre le thermomètre et à regarder un peu autour ce qui avait été produit. Du coup, je ne connaissais pas du tout « la bouteille de la passion » c’est vraiment remarquable et très très intriguant, je trouve les objets mystiques très curieux et passionnants ! Jr vais me renseigner un peu plus dessus du coup, je regrette de n’avoir pu visiter le nouveau musée ! Ce sera avec encore plus de plaisir que nous reviendrons dans deux ans ! Je vais me renseigner auprès d’Adrian. Bonne soirée !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s